S.E.R.E.T.

Société d'Etudes et de Recherches en Thérapeutiques.

Voir Video à https://www.youtube.com/my_videos?o=U

Vidéo sur la déglutition  par radio cinéma:  https://youtu.be/xsx2D62l3w4

 

 https://youtu.be/xsx2D62l3w4

 

BASES

TRAITEMENTS DU SADAM

PROFESSIONNELS ARTICLES

CONGRES ET FORMATIONS

 

  • ARTICLES DE R. FENART

LIVRES

DENTS ET ENFANTS

AUTRES PAGES

 

AXE DE ROTATION DE LA MANDIBULE

La position ce cet axe est importante pour déterminer avec précision le biomécanique de l'articulation temporo-mandibulaire. La combinaison des mouvement de rotation puis de translation vers l'avant, sous l'éminence articulaire du temporal réfute complètement l'idée d'un axe charnière traversant les condyles qui sont, de plus, orientés postérieurement. Raphaël Fenart nous démontre que la position de l'axe de rotation de la mandibule se trouve à l'extérieur de l'articulation temporo-mandibulaire et ceci confirme l'influence de la position céphalique sur le rachis cervical décrite par Jean Marie Landouzy.

Voici in extenso la publication qui en a été faite à la Société de Biométrie Humaine à Paris.

A PROPOS DE LA ROTATION MANDIBULAIRE

TIMELY OBSERVATION UPON MANDIBULAR ROTATION

FENART R.* et LANDOUZY J.M.**

 RESUME - Chez l'Homme adulte, leucoderme, en ne considérant que les positions extrêmes (bouche fermée, bouche ouverte de 40mm) de la mandibule, en projection sagittale, un centre de "rotation globale" est trouvé à l'extrémité de l'apophyse odontoïde. Le mouvement mandibulaire mobilise un "triangle fonctionnel" équilatéral, de 100mm de côté.
MOTS-CLES - ouverture buccale, mouvements mandibulaires, apophyse odontoïde.

 SUMMARY - In adult leucoderm man, and considering only extrem positions (close mouth and 40mm open mouth) of mandible, in a sagittal projection, a général rotation center is found to odontoïd apophysis apex. Mandibular movements concerns a functional équilatéral triangle, with 100mm sides.

 KEY WORDS - buccal opening, mandibular movements, odontoïd apophysis.

 (*) Dir. Rech. Honor. CNRS - Lambersart 59

(**) Ostéopathe - kinésithérapeute - Lille 59

La physiologie mandibulaire a suscité les recherches de nombreux auteurs Notre contribution ressort de l'examen d'une figure tirée d'un travail de l'un de nous (figure 1) sur l'orientation "vestibulaire" du crâne de l'Homme leucoderme moyen à différents âges et particulièrement de l'adulte qui fait l'objet de cette présentation.

 

Figure 1 - Sur l'adulte leucoderme "moyen", en orientation vestibulaire (x , y) : position de la mandibule en projection sagittale : bouche fermée (en tirets) et bouche ouverte (en traits pleins). 
- Le trajet du point condylien moyen (c.m.) est fléché. 
- Ouverture supposée, de 40mm, entre les deux situations du point inter-incisif moyen (i.m.). 
- En traits et points : plan mandibulaire "fonctionnel" (c.m. - i.m.) dessiné bouche fermée.

 

Huit points morphométriques ont été retenus sur une projection sagittale de la mandibule, et positionnés par leurs coordonnées vestibulaires orthogonales. A l'aide d'un calque de la mandibule, on peut simuler le mouvement de celle-ci lors de l'ouverture buccale. Par un déplacement complexe, le condyle subit, par ménisque interposé, une rotation combinée à une avancée qui le conduit jusque sous le tuberculum articulare du temporal. Le trajet du point condylien (situé, au repos, à l'endroit le plus élevé du condyle, dans le référentiel utilisé) est une courbe d'environ 12 millimètres , légèrement concave en haut et en avant et qui se projette sagittalement près d'une droite unissant le prosthion au point central des axes vestibulaires.

La simulation d'ouverture a été supposée de 40 millimètres (Fig.l). Cette amplitude a été mesurée entre les 2 situations du point inter-incisif moyen (i.m.), défini par le contact sagittal entre les incisives centrales supérieures et inférieures.

Si l'on ne considère que les 2 positions extrêmes ainsi définies, et qu'on trace un segment de droite entre ces positions, pour chacun des 8 points, il est remarquable que les médiatrices de ces segments convergent toutes en un point commun qui peut alors être défini comme un centre de "rotation globale" de la mandibule. Ses coordonnées vestibulaires sont de x = 17mm et y = -28mm. Ce point n'est autre que l'extrémité (od) de l'apophyse odontoïde de l'axis, donc légèrement sous et un peu en arrière du basion (à 5mm de lui). C'est par od que passait la notochorde embryonnaire, avant de pénétrer dans le bloc occipito-sphénoïdal de la base du crâne.

La réalité de l'existence de ce centre de rotation globale mandibulaire peut se vérifier en traçant, à partir de lui, des arcs de cercles unissant les 8 paires de points (entre fermeture et ouverture de la bouche), comme le montre la figure 2. L 'amplitude de la rotation lors de ce mouvement est pratiquement de 25 "pour 40mm.

 

 

Figure 2 - Chez l'adulte moyen, en orientation vestibulaire, trajet global de 8 points craniométriques en projection sagittale, et centre de rotation (od) obtenu par la rencontre des médiatrices; seuls 4 segments sont figurés, avec l'arc de cercle correspondant.

Dans les 2 positions représentées en projection sagittale, la perpendiculaire abaissée de od sur la droite c.m.- i.m. a son "pied" en c.m., ce qui signifie que, dans cette représentation, existe un triangle rectangle "fonctionnel" tournant autour de l'apex odontoïdien (fig.3)

 

 

.

 

Figure 3 - Chez l'adulte moyen, en orientation vestibulaire, déplacement du triangle rectangle i.m. - c.m. - od. , pour une ouverture buccale de 40mm.

 

Lorsqu'on tient compte, en outre, de la troisième dimension (fig.4), on constate la présence, entre les 2 points condyliens moyens (D et G) et le point inter-incisif, d'un triangle équilatéral de 100 millimètres de côtés. Il en découle que la projection sagittale de i.m.- c.m. mesure 100 fois la moitié de la racine carrée de 3, c'est à dire 87 millimètres .

 

Figure 4 - Le triangle équilatéral "fonctionnel" i.m. - bi-c.m., dessiné dans son plan propre, chez l'adulte (Ad), et son obtention ontogénique : (A = fœtus de 5 mois, C = naissance, D2 = 2 ans et É = 4ans).

 

C'est la valeur trouvée chez l'adulte leucoderme moyen. Des calculs ont été effectués aussi sur d'autres stades ontogéniques; ils montrent que l'égalisation des 3 côtés du triangle ne s'établit que progressivement (à partir du moment où il y a des dents sur les arcades).

En conclusion, on retrouve au niveau mandibulaire, la même tendance évolutive qu'en d'autres endroits du squelette céphalique, vers un équilibre morphologique déjà remarqué par Galilée selon lequel la nature est basée sur des formes géométriques simples!

BIBLIOGRAPHIE

Delattre A. et Fenart R. - 1960- L'hominisation du crâne étudiée par la méthode vestibulaire. C.N.R.S. éd. Paris

Fenart R. - 2003 - Craniographie vestibulaire. Analyse morphométrique positionnelle. Rev. Biom. Hum. et Anthrop., 21 , 3 & 4, pp. 231-284.

 

 

 

Ce qui se trouve sur ce site est la propriété du S.E.R.E.T ne peut être copié ou utilisé sans autorisation écrite.

POUR NOUS CONTACTER  nous avons changé de mail : seretmedecine@gmail.com

En raison des spams qui nous sont envoyés par centaines nous ne mettons plus de lien direct sur l'adresse.
Il suffit de la recopier dans votre messagerie. 

Pour tout renseignement par courrier nous demandons de joindre à votre courrier
une enveloppe affranchie pour la réponse et le retour des documents. Adressez votre courrier à :

S.E.R.E.T. 310, rue Solferino 59000 LILLE. FRANCE

Webmaster : Jean-Marie LANDOUZY - ostéopathe - 310, rue Solferino 59000 LILLE FRANCE